Les termes utilisés en Murder Party

Attention, ces définitions sont volontairement courtes et donc parfois imprécises.  

Campagne se dit d’une succession de GN dont l’histoire est la continuité des jeux précédents. Il est alors généralement possible pour une partie ou l’ensemble des joueurs d’interpréter le même personnage pour vivre la suite de ses aventures. (Ce qui est rarement le cas dans une Murder Party).

En-Jeu se dit d’un élément (lieu, action, objet, personne, dialogue…) qui existe dans l’univers du jeu, donc au regard des personnages joués. (Se dit généralement « Time-in » en Belgique)

Hors-jeu se dit d’un élément (lieu, action, objet, personne, dialogue…) qui n’existe pas pour les personnages et ne fait donc pas partie du jeu et de son univers, mais qui existe réellement aux yeux des joueurs. (Se dit généralement « Time-out » en Belgique)

Huis clos désigne les Jeux de Roles Grandeur Nature d’un faible nombre de participants, demandant une logistique réduite, pouvant se jouer facilement dans un salon, un appartement. L’expression est encore peu répandue au profit généralement de Murder Party.

Jeu de rôles Grandeur Nature (GN), les joueurs incarnent physiquement un personnage sur une durée et dans un espace reservés à l’usage du jeu. Chaque joueur vit réellement une aventure en interpretant, libre de ses choix, son alter ego dont il connait le passé, les motivations et la psychologie. Les actions du personnages (du moins celles qui sont réalisables sans danger) sont réalisées réellement et physiquement par le joueur (les autres peuvent faire appel à des règles de simulation). Le déroulement du jeu est à percevoir comme une tranche de vie réaliste et cohérente des personnages impliqués. L’organisation d’un GN se fait généralement et, c’est plus que souhaitable, sous couvert d’une association. Un GN est encore appelé parfois, mais de plus en plus rarement, « semi-réel » dans le sud de la France, ou bien plus souvent « Live » en Belgique.

Joueur est là pour vivre pleinement et totalement librement le jeu qui est mis en place. Il ignore tout du scénario, ne sait de l’univers du jeu pas plus que ce que sait son propre personnage. Il agit librement mais en respectant la psychologie de son alter ego, cherchant à résoudre les problématiques qu’il va vivre au mieux des intérêts de celui qu’il incarne.

Organisateur est une personne qui prend part à l’organisation logistique ou scénaristique d’un Jeu de Role Grandeur Nature et assume la responsabilité de la manifestation. Un organisateur connaît le scénario du jeu qu’il met en place. Il pourra selon sa disponibilité et les besoins du scénario, interpréter (ou non) un ou plusieurs Personnages Non-Joueurs. Un organisateur qui prend une part assez faible dans l’organisation mais incarnera un ou plusieurs PNJ durant le jeu est à l’usage, plus souvent appelé PNJ.

PA (Point d’Action) Règle de simulation archi-simple mais au demeurant peu réaliste et limitant le niveau du jeu, utilisée dans les Soirées Enquêtes proposées par SPSR puis Asmodée pour régir l’obtention ou l’échange d’informations entre joueurs.

PAF (Participation Aux Frais) est une participation couvrant les frais liés à l’organisation du jeu.

PJ (abréviation de Personnage-Joueur) Se dit du personnage incarné par un joueur. Par extension et abus de langage, se dit aussi du joueur lui-même. Ex : Le marquis Jacques de Bourges est un PJ incarné par Thierry, le joueur

PNJ (Personnage Non-Joueur) est un organisateur qui prend une part assez faible dans l’organisation mais incarnera un ou plusieurs PNJ durant le jeu est à l’usage, plus souvent appelé PNJ. Une même personne peut, durant le jeu, interpréter à travers différentes apparences, plusieurs PNJs. Par extension et abus de langage, se dit aussi de la personne elle-même. Un PNJ peut être affiché plus ou moins ouvertement ou dissimulé aux yeux des joueurs.

Ex : Le Baron de la Valière est un PNJ incarné par Thomas, l’un des organisateurs. Mais Thomas changera de costume pour interpréter durant quelques minutes un autre PNJ, le Capitaine Saint-Marc. Un PNJ peut être affiché plus ou moins ouvertement ou dissimulé aux yeux des joueurs (on pourra parler en ce cas de PNJ infiltré, d’espion, de taupe, de sous-marin,…)

Règles c’est un système de simulation permettant de gérer des actions non réalisables physiquement (car virtuelles, fantaisistes, dangereuses,…). Un système de règle peut être de totalement absent à conséquent, en fonction des besoins en simulation du jeu. (Exemples : un système de simulation à base de Points d’Action peut permettre de fouiller virtuellement des lieux non representés. Un système de Point de Vie peut permettre de gérer des blessures. etc. ).

Roleplay est l’art d’agir en accord avec son personnage, ses intentions, sa psychologie, ses manières. Synonyme de « jeu d’acteur », se dit de la crédibilité apportée au personnage dans son comportement théâtral.

Soirée Enquête (SE) est un produit commercial proposé autrefois par SPSR puis Asmodée, construit sur un certain format qui se veut facilement accessible : un maximum de 10 joueurs, une logistique très faible (un salon suffit), un scénario réduit au strict minimum, des règles de simulations (Points d’Action) pour l’obtention d’indices papier, simples mais peu réalistes. Par extension, Soirée Enquête est utilisé pour désigner les scénarios copiant à l’identique ce format particulier.