Votre scénario et vos personnages sont maintenant définis, il faut penser aux coupures de journaux, le testament, le faux certificat de mariage, de décès ou d’immigrant, un faux passeport et de faux titres de propriété. Vous pouvez écrire une fausse lettre d’amour, la parfumer et lui mettre la trace de vos lèvres recouvertes de rouge à lèvre (soyez discret, c’est encore plus réaliste).

Vous connaissez l’espace-temps de votre scénario, il ne vous reste qu’à naviguer sur le net, dans les journaux et les revues pour retrouver des idées de certificats de naissance, de mariage, de décès et ainsi de suite… Si c’est le futur qui vous attire… eh bien, c’est le moment d’inventer les certificats de demain. Qui sait, votre invention sera peut-être retenue par les autorités.

Inventez-vous des articles de journaux. Avec le traitement de textes que vous avez sur votre ordinateur, vous pouvez créer de magnifiques coupures de journaux. Vous faites jaunir du papier au soleil [NDLR : voir aussi notre méthode de parchemin au thé dans la section « trucs et astuces »]. Vous imprimez votre propre version du meurtre. Jouez au journaliste ! Vous pouvez aussi transcrire à la main, avec une plume d’encre, vos données et les faire photocopier sur du papier qui a une texture appropriée.

Vous pouvez faire une lettre codée que seul l’ami et la victime savaient la déchiffrer. Une question que vous pouvez demander dans cette situation est : « Monsieur X, comme vous dites que vous n’êtes pas coupable, expliquez-nous comment la déchiffrer ? » Monsieur X vous donne la réponse et la secrétaire de la victime peut la décoder pour les invités, etc. Le texte dont elle fait la lecture peut contenir des informations sur l’assassin, donner une fausse piste ou simplement une lettre donnant des informations des placements financiers.

Pour ce qui est de l’instrument du crime, ne prenez pas un couteau ou une arme à feu. Je crois que c’est trop commun. Servez-vous de votre imagination. Un élixir, une gomme [NDT : un chewing-gum, en français de France] empoisonnée, un stylot piqueur pour diabétique ou pour les migraines. Regardez autour de vous. La nouvelle technologie peut vous apporter l’arme meurtrière que personne n’aurait jamais imaginé. Un écran d’ordinateur qui hypnotise l’utilisateur et le pousse à se suicider… Vous incluez un analyste-programmeur dans le scénario qui n’est pas le meurtrier mais dont vos invités vont se méfier. La sœur de la victime a un ami qui travaille peut-être pour Bill Gates… qui sait !

L’important est de vous faire confiance. Prenez le temps ! On a tous de l’imagination, des rêves, des fantasmes et des ambitions. J’espère que j’ai réussi à stimuler votre imagination et tous vos talents qui dorment en vous. J’ai la certitude que chaque être a une idée qui ne demande qu’à germer sur du papier.

Bonne écriture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *