Murder2000

       Portail de passionnés de Murder Party

 Plan du site

Découvrir la Murder Party

première visite murder Première visite
explications C'est quoi une Murder ?
définitions soirées enquêtes Définitions
Sommaire Questions fréquentes

Jouer

Sommaire S'inscrire à une murder
Sommaire Interviews
Sommaire Ambiances et univers de jeu
l'art de bien jouer : sommaire Dossier : l'art de bien jouer
Sommaire Récits et albums photos

Organiser

Sommaire Premiers pas
Sommaire Dossier pour organisateurs
Sommaire Télécharger un scénario
Sommaire Trucs et astuces
Sommaire Professionnels

Outils pratiques

Boite a outils La boîte à outils
Boutique Crime Scene La boutique Crime Scene
Sommaire Dossier pour scénaristes
Sommaire Liens
Sommaire Informations légales

Contact

contacter murder2000 Contacter Murder2000

Dossier : organiser une Murder Party

Un article d'Olivier Bourgeois

 

2 - La logistique (suite)

 

Revenons à nouveau sur l'ambiance. Soyons clairs : je n'ai pas prétention de vous expliquer en deux pages comment gérer un son et lumière complet, et vous ne trouverez pas ici les techniques complètes des effets spéciaux les plus complexes. Contentons-nous pour commencer de choses simples, faciles à mettre en place, et qui donnent des résultats immédiats et visibles sur la qualité de votre Murder Party.

 

2.3- Musique, ambiance et décors de la Murder Party

 

Créer une ambiance

L'ambiance est ce qui est à la fois le plus facile à créer, mais aussi le plus facile à briser. Il faudra donc proscrire strictement les téléphones portables, les potins mondains et les scores du dernier match. Plus précisement, et j'y reviendrai lorsque nous parlerons du briefing, il faut expliquer aux joueurs que pendant le jeu, il faut rester dans son personnage. Les discussions hors-jeu sont dangereuses pour la Murder Party et en particulier pour l'ambiance.

 

Démarrage de la Murder Party

Les effets que vous allez utiliser sont une source d'ambiance, mais ils ne doivent pas être les seuls : dès la fiche de personnage, les joueurs doivent ressentir le style de la soirée. De même, dès leur arrivée il faudra les aider à entrer dans leur personnage; la méthode qui consiste à "enfermer" tous les joueurs dans leurs chambres, puis à les "libérer" pour commencer la partie est excellente car elle crée un évènement charnière psychologique. On peut également pratiquer l'accueil de façon à faire entrer dans le jeu dès le seuil franchi : un majordome en livrée ouvrant la porte et s'effaçant créera une ambiance et montrera par la même occasion aux joueurs que la partie a commencé ! Tout ceci dépendra du scénario que vous aurez choisi, l'important est de bien réfléchir, en tant qu'organisateur, à la façon de créer cette cassure entre réalité et jeu. Dans certains scénarios, cette cassure est prévue, dans d'autres vous devrez y réfléchir et la préparer.

 

Maintenir l'ambiance grâce aux effets à votre disposition

Les effets sont le piment de votre Murder Party, il faut donc les gérer avec soin, et ne pas en abuser au risque de pousser vos joueurs à l'overdose. La plupart des effets seront le résultat d'un bricolage plus ou moins réussi, ce qui justifie de vérifier à l'avance, et en situation, qu'ils sont aptes à fonctionner : que se passera-t-il s'il pleut ? s'il y a du vent ? si le courrant venait à être coupé (indépendament de la volonté des organisateurs ou non !), sans oublier bien entendu les consignes de sécurité.

 

Machine à fumée

Si l'on fait abstraction de la musique, l'un des effets les plus classiques et qui garde toujours son impact est l'utilisation de la machine à fumée. On peut avoir par exemple à visiter un cimetière disparu dans une clairière, une machine infernale sur le point d'exploser ou encore une cave sombre et brumeuse. Lors de la Murder Party de la Tour du Moine, la machine a fumée fut utilisée pour simuler une réaction chimique (un corps plongé dans l'acide !) La manipulation d'une machine à fumée est facile, toutefois quelques précautions s'imposent. Je ne parlerai pas ici de fumée chimique ou de fumée d'artifice, pour des raisons de coût et de sécurité (si vous êtes déjà artificier vous savez vous en servir, et sinon ce serait prendre des risques inutiles).

Une machine à fumée fonctionne sur le principe suivant : un liquide spécial est présent dans le réservoir de la machine, cette dernière est reliée à une prise électrique et chauffe le liquide jusqu'à le vaporiser, le gaz (la fumée) sort par un orifice spécifique, sur pression d'une télécommande. Toutefois, il peut arriver parfois sur certains modèles que quelques petites volutes de fumée sortent sans que la télécommande n'ait été pressée, ceci est normal (soupape de sécurité). Les machines à fumée chauffent donc assez pour qu'on ne les pose pas à même une moquette, ou contre un rideau (risques d'incendie et de brûlures).

exemple de machine à fumée utilisée en murder partyOn peut louer une machine à fumée dans les boutiques de sono - animation, pour quelques dizaines d'Euros au maximum (produit compris).

Il est intéressant à noter que la fumée dégagée par ces machines n'est pas toxique; toutefois elle a toujours une odeur (on ne pourra pas la faire passer pour du brouillard), et elle se diffuse assez rapidement. Enfin, ce genre de fumée ne reste pas au sol : pour obtenir un effet de fumée sur le sol uniquement, il vous faudra utiliser une machine à carboglace (aussi appelée machine à fumée lourde), dont le fonctionnement et le prix ne sont pas du tout du même ordre. D'autres techniques de fumée de sol existent, mais aucune n'est disponible pour le grand public sans y mettre un budget important.

 Pour en savoir plus sur les effets de fumée, lisez l'article très complet suivant : lien externe

 

La lumière, l'éclairage

L'utilisation de lumières dans une Murder Party permet de créer des effets très impressionnants : quelques lampes de couleur jaune à la place des ampoules traditionnelles suffiront à donner une impression de vieux à une pièce. De la même façon, évitez à tout prix les éclairages forts : plus il y aura de recoins sombres et de couloirs mal éclairés, et plus facilement vous pourrez générer une ambiance angoissante. Autre idée : remplacez les lampes par des ampoules rouges, et vous voilà dans un sous-marin. Ajoutez un gyrophare et un peu de décor noir-jaune (j'y reviendrai) et vous êtes dans une zone atomique ou bactériologique. La lumière peut vraiment vous faire voyager, donner une ambiance, souligner un thème.

Une autre façon de terroriser vos joueurs est la (trop) célèbre coupure d'électricité; cependant elle devra avoir lieu en cohérence complète avec le scénario. Ne cherchez pas à la "caser" à tout prix, au risque de déteriorer l'ambiance au lieu de la soutenir.

Pensez aussi aux détails idiots comme celui ci : si on coupe l'électricité au compteur, comment va fonctionner le système son (nous reviendrons dessus plus loin) ? Y a-t-il un frigo ou un congélateur nécessitant de l'électricité de façon impérative ? L'effet suivant a-t-il besoin d'électricité (machine à fumée, éclairages, projection d'hologrammes, etc ?)...

L'utilisation de bougies, de lampes tempête ou de torches sont de bons moyens de faire reculer le temps d'un siècle ou plus. La flamme donne une lumière faible et inhabituelle. Un feu de cheminée peut aussi aider à une ambiance. Les lampes à pétrole sont également des idées à explorer pour appuyer le thème de votre Murder Party. Mais attention : qui dit flamme dit risque d'incendie. Soyez d'une extrême prudence, je n'insisterai pas assez aux risques de brûlures également. Prévenez vos joueurs des consignes de manipulation de ces objets : en tant qu'organisateur, vous êtes responsable.

Dans tous les cas, le scénario a force de loi et les éclairages, comme tous les autres effets, doivent s'y soumettre.

 

La musique, le son

Faut-il préciser que la source de musique, si musique il y a, devrait être discrète ? Nos amis de Topik (lien externe) ont par exemple utilisé une vieille radio, l'ont désossé pour n'en garder que le décor, et y ont placé une source sonore. Idéal pour donner le ton, faire passer des informations dans le cadre du jeu.

Si le scénario ne vous impose rien au niveau musical, ne vous sentez pas trop libre : il y a implicitement des limitations, des contraintes à respecter : ambiance, époque, thème, style, volume sonore. Par exemple, si la Murder Party est une histoire de fantômes, préférez des craquements et autres bruits de chaînes à de la musique. Mais encore une fois, il faudra être discrets. Nos amis de MurdersOnline (lien externe), pour une Murder Party dans un château hanté, avaient dissimulé des enceintes sans fil un peu partout dans les placards et sous les lits, et diffusaient de temps en temps des cris d'enfants et des pleurs, à un volume très faible et par petites touches...

Ne pensez pas juste en termes de musique. Pensez son, sonorisation, ambiance sonore. Fermez les yeux et imaginez votre Murder Party.

2.4 - Décor et accessoires : le soin du détail

Pensez toujours à avoir un certain soin du détail : par exemple, pas de séance de spiritisme digne de ce nom sans encens, bible, bougie, sel, etc. En particulier, pensez au décor et aux accessoires comme à l'emballage d'un cadeau.

En effet, la décoration se compare à l'emballage d'un présent : c'est ce que les gens remarquent au premier regard, même s'ils croient ne pas y faire attention. Nous reviendrons plus tard sur les accessoires. Pour ce qui est du décor et de la décoration, c'est un art qui permet d'orienter un évènement vers un thème bien précis, et qui a le pouvoir de transporter les gens dans un environnement très différent de celui qui les entoure. Le décor est un catalyseur de l'imaginaire.

La décoration est un élément essentiel pour tout évènement, et en particulier pour une Murder Party : un décor réussi a des pouvoirs magiques. De la finesse de vos détails dépendra la réalisme de votre jeu.

Ne la négligez pas !

Je vais vous présenter quelques exemples de décors mis en place pour créer une ambiance.

Exemple n°1: le laboratoire. C ette photo est extraite de la Murder Party "Les chiens aboient et la rose croît", organisée en 2001. Nous avions recréé un laboratoire complet avec éprouvettes, pipettes, fioles, ballons, béchers, erlens et autres tubes à essai sur leur portoirs, le tout dans un local au carrelage blanc, avec une blouse de chimiste accrochée au portemanteau (un indice était d'ailleurs dans la poche de la blouse). Un ordinateur avec une molécule en fond d'écran complétait le tout. Afin d'ajouter au réalisme, nous avions nettoyé à fond à l'eau de javel le local pour donner une odeur "chimique" aux lieux. Dès que les joueurs entraient dans la pièce, ils savaient au fond d'eux-même où ils étaient. L'illusion était parfaite.

Exemple n°2 : la chapelle ardente. Cette photo est extraite de la session 2003 de la Murder Party "Quinte chapelle ardente de la murder party Quinte FlushFlush". Ce scénario met en situation des personnages venus rencontrer un célèbre joueur de poker, lequel est malheureusement mort. La chapelle avait donc été reconstituée avec un cercueil (facile à construire pour peu d'être vaguement bricoleur), une plaque de regrets éternels, une photo du mort sur un petit trépied, quelques bougies, de l'encens, et un tissu barrant le cercueil. Une ambiance musicale très classique (Requiem de Mozart) soulignait les sanglots de la veuve éplorée. Ce genre de décor est assez facile à mettre en oeuvre, et donne un vrai résultat au niveau de l'ambiance. Si vous voulez en savoir plus sur le cercueil, visitez le site de l'association Tchernobyl Pictures (lien externe).

 

 

Suite du dossier : le rôle du co-organisateur

 

Questions et aide

Sommaire Lire la FAQ
Sommaire Aide au téléchargement
Sommaire Contacter Murder2000

A votre service

Sommaire Imprimer la page
Sommaire Envoyer cette page
Sommaire Exprimer des commentaires
Sommaire Murder party pour entreprise

Mentions légales | A propos de Murder2000 | Lettres d'informations de Murder Party
© 1997- 2017 10Torsions, tous droits réservés
Flux RSS Murder Party