soirée enquête : jouer en murder party est un art

L'École de la Diplomatie

Ou pourquoi ne pas faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent. L'art de la diplomatie en Murder Party est très ouvert à interprétation mais qui cependant répond à quelques codes élémentaires…

Jouer le jeu

On distingue en Murder Party les joueurs et les organisateurs. Alors que les premiers ne font que participer au jeu et font vivre le scénario, les seconds ont commencé leur travail des mois à l'avance afin de gérer l'ensemble de la partie. Les joueurs arrivent en fin de compte en bout de chaîne, la murder se déroulant sur une dizaine d'heure… mais que de labeur pour l'organisation avant d'en arriver là !

Permettez moi de faire une petite parenthèse. S'il existait une Bible de l'organisateur de Murder Party, on pourrait y lire en lettres d'or sur la première page cette maxime : " Tes joueurs tu divertiras, et qu'ils soient heureux tu t'assureras "

Cette règle fait office de premier commandement pour un organisateur. Cependant, il est bon de constater que l'inversion de la maxime est d'autant plus vraie : être un bon joueur c'est faire en sorte que l'organisateur soit heureux.

N'oubliez jamais ces paroles en cours de jeu.

Je vous entends déjà protester : "Comment ? Je dois accepter sans broncher ses décisions ? Me laisser faire quand celui-ci commet des erreurs et tente de se justifier ?" ... Rappelez-vous que nous jouons tous à un jeu pour nous amuser. Cela est valable pour tout le monde.

Si vous n'acceptez pas les règles de jeu élémentaire que vous fournissent les organisateur, pourquoi diable auront-ils passé toutes ces heures à écrire une hisoire pour vous faire plaisir ? Et de là pourrait naître une certaine hésiation à renouveler l'expérience. Souvenez-vous, il n'y a pas deux camps qui s'affrontent. D'un côté les joueurs 'victime' d'un scénario (après tout, vous pouvez mourir à tout instant) et d'autre part des organisateurs tirant les ficelles d'un Deus Ex Machina…

Pour éviter de tomber dans ces travers, qui fort heureusement font figure d'exception, apprennez à respecter les éléments de jeu mis à votre disposition, que soit votre personnage, le matériel, ou les indices (mais aussi : les lieux, les décors, etc.).

Plus courrants sont les cas de figures où les joueurs oublient qu'ils jouent à un jeu et ne sont plus obsédés que par l'envie de faire progresser leur personnage pour que celui-ci soit le meilleur, celui qui à la fin démontrera à tous qu'il était un fin limier, et pour cela nous allons aborder sans plus attendre le deuxième point…

 

l'ambiance d'une murder party est aussi celle des boissons qu'on y sertJouer son personnage

Une Murder Party est avant tout l'occasion d'échapper pour quelques heures à son train train quotidien en se glissant dans la peau d'un noble des années 20, un inventeur fou du futur, un reporter en quête de gloire… Des rôles qui ne peuvent être endossés en une seule vie par une même personne pour la simple raison qu'ils ne sont pas tirés du même univers.

Chaque personnage peut ainsi être défini par ses aspirations personnelles, ses goûts, ses angoisses, son caractère et sa manière de se comporter avec les autres. Il est évident qu'un tueur professionnel ne réagira pas de la même manière en assistant à un meurtre qu'une jeune dilletante huppée.

Et pourtant… Et pourtant, il est humain de se laisser porter par ses propres sentiments et buts lorsque l'on interprète quelqu'un d'autre. Un personnage qui n'est pas vous réellement, mais qui reste votre propre interprétation. Le personnage n'a pas de vie propre. Il ne parle, agit que par votre présence. Il est donc fréquent de voir certains personnages changer profondément de comportement en cours de jeu, même si cela va à l'encontre de leurs convictions les plus profondes.

Et c'est sur cela que je tiens à insister maintenant : il est crucial, vital, fondamental que vous respectiez au maximum votre personnage. Oubliez-vous. Vous êtes votre personnage. Si cela n'est pas respecté, vous aurez alors tout gâché. Rien n'est plus désagréable pour un organisateur (ou même un joueur) de constater qu'un joueur passe à côté d'une scène de crime et y jette à peine un oeil, ne panique pas, s'intéresse à peine à ce qui se passe. A part un psychopathe, peu de personnages peuvent justifier une telle attitude. Alors, par pitié : pensez-y ! Il est tellement important de jouer votre rôle, surtout dans les moments vifs du jeu...

Alors, s'il existe une seule et unique règle à retenir pour que la Murder Party soit une réussite, la voici : jouez votre rôle. Faites du roleplay et du fair-play votre objectif principal.

 

Chapitre suivant : vivre son costume

Chapitre précédent : comment démasquer l'assassin en 7 étapes ?

Retour au sommaire de ce dossier : jouer en Murder Party.